Horndogz

Un des de nos gros coup de coeur de ce début d'année: Horndogz.
A découvrir absolument ce savant mélange de jazz/funk/hip-hop comme on les aime.

Horndogz c`est une section cuivre avec Eric “Shra” Rhoner et Gilles “C-Freak” Garin.
Avec Rico Kerridge à la composition, le trio de producteurs invite des artistes qu`ils rencontrent sur scène ou en studio, et pas n'importe lesquels: Amp Fiddler, Fred Wesley, Michael Clip Payne, Mary Griffin, TY, Blitz the Ambassador, Breis, Lige Curry, Greg Boyer, Bibi Tanga, Juan Rozoff…



Ô vinyle. Noble matière, support d`excellence pour nos classiques d`exceptions. Répudié depuis une dizaine d`année par cette vermine de mp3. Ennemi des puristes, voleur d`âme et trafiqueur de groove. Compresseur de l`enfer qui enlève ces petits détails qui ont pris tant d`heures à l`ingénieur du son dans son minutieux mixage.

Ô Vinyle, même un album CD dans un magnifique système hifi ne peut remplacer le plaisir de te toucher et de te déposer sur une platine. Soulever le bras et poser la cellule sur tes sillons, écouter ces petites secondes de craquement, antichambre d`un suspense nous menant à l`arrivée des premières notes tant désirées.

Cette sensation, qui ne l`a pas eu sur un « Illmatic » de Nas, lorsque le métro approchant Queen`s Bridge précède de son bruit le premier kick, la première snare et la première ligne de basse de The Genesis. Le nombre de vinyles et de maxis à m`avoir fait vibrer sont innombrables. Mais ne rentrons pas dans une liste longue et sans intérêt.

Une ode au vinyle pour vous dire une chose. Pour déguster cette chronique sans modération, il va falloir ressortir votre bonne vielle platine du garage ou de la cave. Faire un tour chez votre mère ou des ancêtres plus âgés si nécessaire, pour retrouver cette machine que vous n`avez peut-être pas touché depuis votre modèle orange de chez Fisher Price pour ceux qui flirt avec la trentaine, voir peut être jamais pour les plus jeunes.

L`album chroniqué aujourd`hui est d`une qualité exceptionnelle. Alors un contenu d`exception ne pouvait être distribué que sur un support à son image.

Horndogz, trois chiens fous tombés dans le bon chenil. Trois ingrédients de base pour une recette de qualité. Prenez un Eric Rohner armé de son saxophone muni d`un Gil Garin équipé de sa trompette, tous deux anciens membres de la Malka Family. Ils ont accompagné ensemble des artistes mondialement reconnu : Alpha Blondy, Jimmy Cliff ou Fred Wesley dont nous reparlerons dans quelques lignes. Ajouter à cela un Rico Kerridge, guitariste et compositeur éclectique de Sinclair à Rohff et notre repas commence à délivrer ses premières odeurs.

Rajoutons pour la partie prestige, que la section cuivre du groupe était parti intégrante du P-Funk All Stars sur la tournée française de … George Clinton. Le bassiste de l`équipe, Lige Curry, leur trouve un nom, ça sera les chiens cuivres « Horndogz ». La mise en bouche peut commencer.

L`aventure, sur le plan des sorties physiques et digitales, commencent pour le groupe en Avril 2012 et la sortie d`un maxi 3 titres intitulé Movin`on. Un premier test réussi révélant un groove exceptionnel sur le titre éponyme. Epaulé par Ty, un anglais que vous avez certainement écouté sur le premier album d`Hocus Pocus pour le titre On and On part 2 ainsi que par Breis, Emcee Nigérien. Sans oublier la présence du chanteur Peeda, une magnifique voix issue de la scène gospel. Avec ce titre, le groupe avait démontré toute l`étendue de son talent et la qualité de ses connexions.

Fred Wesley, reparlons-en. L`un des architectes de la Funk. Proclamé par Mister James Brown himself comme le tromboniste le plus funky du monde. Juste ça ! Monsieur Wesley traversera même les années 60 et 70 en tant que directeur musical de ce dernier. In my DNA premier titre du maxi est un hommage au « Godfather of soul ». Un titre qui transpire sa musique et l`héritage musical qu`il nous a légué. “It`s like that, James Brown, Come on, James Brown, keep on movin`, James Brown, everybody say, James Brown, in my D.N.A, in my D.N.A…” Juan Rozoff, l`un des maîtres du Funk Français explose la piste de son empreinte vocale. Le morceau laisse parler les cuivres, le groove est énorme et nous renvoie au meilleur de la Funk, un titre qui donnerait la pèche au plus aigri des parisiens. Même celui qui, à 7h45, coincé dans son métro saturé attend la moindre friction pour s`exciter.

Mais Fred Wesley ne s`arrête pas là. Il collabore sur le tout aussi funky People. Un autre délice. I know comblera lui les amateurs de flow. C`est Blitz the Ambassador qui se colle au micro. Artiste Ghanéen domicilié à Brooklyn, il fait parti tout comme Mos Def, Dilated People, Erykah Badu, RJD2 et beaucoup d`autres de la communauté Okayplayer créé par Questlove, batteur du groupe The Roots. Morceau plus énervé grâce à la guitare de Rico Kerridge et aux prouesses vocales du Emcee. Lige Curry bassiste de George Clinton cité plus haut vient rajouter sa patte artistique sur ce morceau. Greg Boyer, quand à lui, autre tromboniste de talent vient agrémenter la section cuivre de ses notes.

Deux hommages terminent le maxi. Le premier est de taille. Seulement des musiciens aguerris peuvent se risquer à une reprise de l`un des plus grands classiques de Curtis Mayfield, je parle bien évidemment de Move on up. C`est Bibi Tanga, chanteur français né à Bangui en Centrafrique, qui a la charge d`interprété le texte. Pari bien évidemment réussi, pas de prise de risque dans la composition mais le groove est présent ! Les cuivres s`éclatent !

Pour le deuxième hommage, nos chiens en cuivre s`occupent d`Aretha Franklin pour un remix de Rocksteady. Un remix qui convie une légende française des platines et du mouvement Hiphop : Dee Nasty. Il gâte le morceau de ses scratchs mythiques pendant que Mary Griffin est chargé de remplacer la diva d`origine. Pas d`inquiétudes non plus pour la chanteuse de R&B qui brille de son talent sur ce morceau. On retrouve une nouvelle fois Breis pour la partie Rap.

Des remix viennent compléter le maxi. Tout d`abord celui de Move on up avec une version plus personnelle proposée par les Horndogz . Le disque se termine dans la bonne humeur, avec un riddim composé Bost & Bim pour le remix de In my DNA. Production une fois de plus 100% française. Une nouvelle fois terriblement efficace. Un réel plaisir pour nos oreilles.

En additionnant le premier maxi Movin`on à la sortie de cet E.P, nous avons 6 des 13 titres qui composeront l`album du groupe programmé pour ce début d`année : « What have you been blowin`up lately ». Et c`est justement la question qui me vient à l`esprit après l`écoute de ces morceaux. Mais la réponse est assez simple. Cette équipe ne s`est pas montée il y a 2 ou 3 ans. Horndogz c`est l`histoire d`une bande de musiciens qui se connaissent et travaillent ensemble depuis les années 90. Des hommes qui à travers leurs passions et leurs talents ont rencontré et partagé avec des artistes tout aussi incroyable et issus d`univers différents. Réuni par le groove et l`amour des cuivres, cette fine équipe offre aux auditeurs un spectacle de haute volée, une qualité et un rendu incroyable.

Musicalement hallucinant, les Horndogz prouvent que les français ont du talent. Nul besoin d`être né outre-Atlantique pour produire du groove et donner de la soul à sa musique. Les finitions sont excellentes, jusqu'à la mise en page du site web du groupe très bien construit que je vous invite à visiter. La boite de conserve de nourriture pour chien est hilarante, le groupe respire la bonne humeur. Une bonne humeur traduite en musique qui enchante les oreilles de l`auditeur.

DogFood Vol.1 un immanquable de ce début d`année 2013 qui va vous rendre chien.

© Ino pour The Breaks

http://www.horndogz-music.com/
http://www.uptone-records.com/

Vous aimerez aussi :