Rencontre avec Lee Fields et Mr Day

Ce dimanche, nous partons à la rencontre de 2 artistes que l'on diffuse beaucoup sur notre antenne: Lee Fields et Mr Day .
A l'occasion de leur concert au Transbordeur.
On vous en dira bientôt plus, si tout se passe comme prévu, on vous proposera 2 émissions spéciales, mélange de brefs entretiens, présentation de leurs productions, et environ 45 minutes de selectas musicales choisies par l'artiste.

Les présentations:

Lee Fields 61 ans, légende vivante de la soul/funk

[video:youtube:AhMJKkeVVVA]
Lee Fields & the Expressions « Faithful Man »

Rares sont les artistes du paysage soul actuel à avoir enregistré leur premier disque en 1969, à l`âge d`or du R&B. Aux côtés des jeunes loups de la soul dont il pourrait être le père (D`Angelo, Aloe Blacc, Raphael Saadiq) et des artistes révélés sur le tard (Sharon Jones, Charles Bradley), Lee Fields impose sa marque et un style bien à lui.

C`est à 17 ans qu`il quitte la Caroline du Nord pour suivre son rêve, celui qui verrait son nom sur la devanture des temples de la musique noire habités par James Brown, Otis Redding ou Percy Sledge.

Elevé au son du blues joué par son père et son oncle au retour de leur travail dans les champs, le jeune Lee n`a plus un sou en poche quand il arrive à New York et y retrouve un homme qui lui avait laissé sa carte de visite un an auparavant, lors d`un concert dans sa ville natale de Wilson. Dès sa première représentation le soir même, le public fait pleuvoir sur lui les premiers dollars de sa nouvelle vie, lui permettait de louer un petit appartement à la semaine.

Près de 45 ans d`une carrière riche en rebondissements, en enregistrements (sur 12 labels différents) et de nombreuses scènes partagées avec des légendes comme Kool and the Gang, Sammy Gordon and the Hip-Huggers, O.V Wright, Darrell Banks et Little Royal. Lee Fields a touché à tous les registres imaginables, du blues des Etats du Sud, au funk à la James Brown, à ses récentes collaborations House avec le DJ/Producteur Martin Solveig (à ses côtés pendant 6 ans) mais aussi Maroon 5, Wilco ou encore les Black Keys.

Il semble proprement incroyable qu`un tel artiste ait réussi à traverser ainsi les décennies, tantôt dans l`ombre oppressante de James Brown, tantôt au creux de la vague Soul quand le R&B synthétique était roi et qu`il dut gagner sa vie comme agent immobilier.

Encore plus bluffant qu`il livre en 2012 son excellent album `Faithful Man`, auprès du label Truth & Soul et de son groupe maison The Expressions (qui ont également officié auprès d`Aloe Blacc et Adèle).

Sa voix rocailleuse et néanmoins tendre s`associe au style soul cinématique du groupe, habillé de cordes, animé de la même ferveur qu`à ses débuts, habité d`une expérience musicale unique et d`une vie éprouvante, mais toujours fidèle aux valeurs inculquées au jeune Lee par ses parents.

Elevé dans la foi, guidé par le Gospel, Fields est marié à la même femme depuis 1969 et profite de ce nouvel album pour parler de sa foi et de sa fidélité (regroupés sous le mot faith en anglais). Il y exprime la force de ces deux convictions et les difficultés qu`un homme peut rencontrer tant dans sa spiritualité que dans sa chair. « Je chante la Soul comme je chante le Gospel, avec la différence que la Soul parle de problématiques rencontrées sur la Terre et que le Gospel évoque ce qui se passe dans les Cieux ».

« Faithful Man », digne successeur de « My World », a conduit Fields et son backing-band à travers le monde, jouant devant plus de 10 000 spectateurs dans plusieurs festivals (Roskilde, Red Rocks…) ou à guichets fermés dans des salles emblématiques, à New York, San Francisco, Los Angles, Paris, Amsterdam, Berlin, London, Montréal, Austin, Houston à la Nouvelle Orléans, et ailleurs.

A 61 ans, Lee Fields démontre sur scène une énergie rare, sur disque une émotion inégalée. Et il n`y a là aucun artifice technique ou mercantile; simplement la recherche de la perfection dans un art qu`il cisèle depuis des décennies, telle la couronne de la soul contemporaine que personne d`autre que lui n`aurait la force ou le culot de coiffer.

EN TOURNEE:
19/10 NANCY , Nancy Jazz Pulsation
26/10 EVREUX , L`Abordage
27/10 PARIS , Le Trabendo
28/10 LYON , Transbordeur Club
31/10 LA ROCHELLE , La Sirène
01/11 CLERMONT FERRAND , La Coopérative de Mai
02/11 MONTPELLIER , Le Jam
03/11 BORDEAUX , Le Rocher
Et dans toute l'europe ensuite.
http://leefieldsandtheexpressions.com/

2 eme rencontre au programme avec Mr Day
Mr Day, groupe de soul/pop originaire de Lyon avec à sa tête Eric, accompagné de REMY « ONE SHOT » (drums / back vocals) , RAPHAEL (keyboard) , PATCHWORKS (bass / back vocals), JULIEN MASSON (mojo guitars / back vocals)

Eric aka Mr Day est présent sur la scène musicale depuis les années 90 : fondateur du groupe Kool Kats Club, il s'illustre d'abord sur la scène house soul. Plus tard, il rejoint le label Acid Jazz, puis monte le projet Metropolitan Jazz Affair1.
Depuis 2001, Eric travaille avec Patchworks, dont est issue le groupe Mr Day, ainsi que la formation reggae soul The Dynamics. Mr Day désigne à la fois le groupe dans son intégralité, et Eric Duperray, chanteur, guitariste et principal compositeur pour le groupe.
[video:youtube:6dl-T-WtFZU]
Sur l'origine du nom du groupe Eric déclare:
 » C`est un simplement un diminutif de mon patronyme, qui bien sûr évoque sciemment aussi bien en effet le titre de Coltrane, le Lady Day and John Coltrane de Gil Scott Heron, ou Graham Day des Prisoners, le Dancing With Mr D des Stones, autrement dit le large spectre musical qui m`occupe.
Le pseudo vient des années du label Rotax de Pascal Rioux, qui a fait un bout de chemin dans la scène soulful house à la fin des années 90, Pascal a monté depuis Favorite Recordings sur lequel nous sortons nos disques aujourd`hui.  »

Le premier album sorti en 2010 intitulé 'Small Fry', a été enregistré live avec les musiciens qui l`accompagnent sur scène. Small Fry évoque les classiques de la soul music (comme Curtis Mayfield à la Motown, de la West Coast à la Northern Soul).
Le producteur Patchworks prétend à ce sujet: » avoir voulu un album profond, ambitieux et complet, à la hauteur du talent de Mr Day.  »

Trois reprises figurent également sur l'album entre la pop du Spooky de Dusty Springfied et Get your Point Over de Sebastian Williams, ainsi que le morceau Get it On de T. Rex.

Leur second album, 'Dry up in the sun' est sorti en avril 2012 sous le label Favorite Recordings.

http://www.mr-day.com/
http://www.favoriterec.com/

Vous aimerez aussi :