Riot on the radio

Les émeutes anglaises pourraient coûter cher à l'industrie britannique du disque : l'incendie cette nuit d'un immense entrepôt pourrait même signer l'arrêt de mort de nombreux labels indépendants.

à lire l'article des inrocks: http://www.lesinrocks.com/musique/musique-article/t/68686/date/2011-08-09/article/emeutes-a-londres-lindustrie-anglaise-du-disque-part-en-fumee/

Vous aimerez aussi :

Une réflexion sur « Riot on the radio »

  1. Pas glop cette histoire. Un cousin qui bosse dans un bar la-bas est au chomdu…
    Cette histoire de disque donne une raison de plus pour ne pas pirater la zique et soutenir les petits groupes, comme beaucoup qu’on decouvre ici…

Laisser un commentaire